2012 - 2016 : 4 années à vos côtés

Dans un an, le mandat que vous m’avez confié prendra fin. C’est pourquoi, je souhaite vous rendre compte de mon action au service des citoyens de notre circonscription et plus largement au service de la France.

Vous le savez, vous le ressentez dans votre quotidien, notre pays traverse une crise de valeurs sans précédent.
Tout d’abord, c’est effectivement l’intégrité de notre territoire qui est aujourd’hui remise en cause. Il s’agit pour nous tous de faire face aux menaces en prenant les mesures qui s’imposent.

Et lorsque l’on est parlementaire, il nous revient la tâche de prendre notre responsabilité en toute conscience : de porter et d’adopter les textes dont notre pays a besoin mais également de dénoncer avec force les mascarades politico-médiatiques. C’est le courage qui doit guider notre action.

Ensuite, il ne faut pas nier la déchéance économique qui touche notre pays. Des mesures fortes s’imposent de toute urgence. Et force est de constater que ces 4 ans de majorité socialiste ont fait rétrograder la France au sein de l’Europe et du monde, laissant les français sans perspectives d’avenir.

J’ai été chef d’entreprise. Je vis donc mon mandat de député avec mon esprit d’entrepreneur. C’est pourquoi, je me suis résolument engagé en faveur des entreprises et du travail en France à l’Assemblée Nationale.

Au travers du groupe d’étude « artisanat et métiers d’art », j’ai aussi cherché à valoriser tous nos savoir-faire français, au travers de l’ensemble de mes interventions sur les textes de loi qui nous étaient proposés, j’ai toujours veillé à ne pas être un simple contradicteur mais bien au contraire de toujours proposer. Malheureusement, je n’ai guère été entendu…

A l’heure où la crise de confiance des citoyens envers leurs représentants est de plus en plus pressante, il est grand temps de faire bouger les lignes et surtout de ne pas renoncer pour nos enfants. C’est dans cette dynamique que je m’investis et m’engage pour vous grâce à l’énergie que me procure votre confiance parce que je suis convaincu que seul la création de travail en France permettra le redressement de la France.

PDF - 2.2 Mo
Journal fin de mandat

Le député
Derniers tweets