Attentats à Paris

Ce 11 novembre, j’expliquais aux Beaufortais que le monde est en guerre. Une guerre qui ne veut pas dire son nom.

L’ennemi vient de frapper la France au coeur de sa capitale, massacrant, tuant ou blessant à l’aveugle des innocents français et étrangers de toutes origines et de toutes religions.

Je pense à eux, à leurs familles, à leurs proches et aux équipes de secours et médicales.

L’ennemi a entrepris de terroriser la France et les français. Le Pays, tout entier, fera face.

Je me rendrai lundi au congrès convoqué à Versailles par le Président de la République.

Je voterai toutes les mesures qui donneront à nos forces de l’ordre et à nos Armées tous les moyens pour bloquer et éradiquer ce terrorisme infâme et fanatique.

Le député
Derniers tweets