Déchéance de Nationalité : je suis POUR mais CONTRE le bidouillage de la constitution

En tant que citoyen français, je fais naturellement partie des 86% qui seraient pour.

En tant que législateur ma position est moins naturelle. Je veux d’abord dire à mes concitoyens que je pense qu’une fois de plus on les trompe. Cette procédure ne renforcera en rien la sécurité qu’un État fort doit nous garantir.

Le Président de la République a déclaré "la France est en guerre". Il a dit vouloir "éradiquer le terrorisme", à la tribune, à Versailles, devant le Parlement réuni en congrès.

La déchéance de nationalité n’empêchera en rien ni les crimes,ni les délits que les terroristes commettent comme des actes de guerre. D’ailleurs le Code civil permet déjà de déchoir de la nationalité française, rien n’oblige à l’écrire dans la Constitution.

Hâtons nous de réformer la Justice, appliquer nos Codes civil et pénal, exécuter les décisions de justice, donner tous les moyens nécessaires à nos forces de l’ordre et du renseignement pour protéger tous les français là où ils vivent Et là, il ne s’agit que de volonté et courage politiques. C’est là, pour ma part à ce jour, la vraie priorité !

Le député
Derniers tweets