Ensemble écrivons de nouvelles pages pour l’UMP

Notre famille traverse aujourd’hui des turbulences. J’ai bien conscience de l’énorme choc que chacun peut ressentir dans cette période difficile.

Je partage cette déception, mais nous avons le devoir de nous relever et de vite tourner la page. Nous n’avons toujours qu’un seul devoir : nous battre pour la France.

La majorité socialiste entraîne notre pays vers le déclin. Nous devons préparer l’alternance et surtout innover et mettre en avant des idées nouvelles.
Je crois toujours en la politique. Nous devons toujours croire en la politique. Car la politique est quelque chose de grand, de noble. Nous ne devons pas sombrer dans ce que les médias pourraient appeler le « tous pourris ».

Comme dans tout mouvement, dans toute entreprise, bien sûr il y a des ambitions, des conflits de personnes mais notre engagement en politique doit dépasser ces questions.

Je crois cependant, au vu de la récente actualité, qu’il est désormais vraiment temps de « faire autre chose » de l’UMP, une autre construction peut être, d’autres visages, d’autres méthodes.

En 1968, j’avais 15 ans et participais à ma 1ère campagne législative (à Dreux). J’ai toujours 15 ans dans mon cœur de militant mais au fil des années et des campagnes électorales, je me suis rendu compte que la droite se bloquait lentement avec des tabous sociétaux, que la langue de bois verrouillait les débats, que le complexe d’être de droite se développait, notamment chez les jeunes, que le poids des médias définissait le politiquement correct, faisait et défaisait les têtes d’affiche en politique, fustigeant la langue de bois en même temps qu’ils caricaturaient ceux qui avaient le courage de sortir des sentiers battus.

S’engager en politique ne doit pas se faire avec l’idée de faire une carrière professionnelle mais avec celle de servir en conscience l’Intérêt général.

Quand on s’engage en politique, on ne s’installe pas à son propre compte. On s’engage au contraire à faciliter la vie de ceux qui travaillent à leur compte et créent de la richesse. Cette richesse que nous, les élus, avons le devoir de répartir au mieux pour alimenter l’économie et la solidarité nationales.

Malgré les difficultés que nous traversons, je souhaite que les liens d’amitié et de confiance qui nous unissent, que nos fructueux échanges si utiles à mon engagement subsistent et continuent à se renforcer.

C’est pourquoi, à l’instar d’autres collègues, j’ouvre aujourd’hui une page Interne, sur mon site, pour recueillir vos avis.

Parce que adhérent ou sympathisant de l’UMP, vous ne voulez plus de cette opposition inaudible, pendant que la majorité socialiste met à mal la France et ses chances de retrouver les chemins de la croissance et de la réussite, je vous invite à poster sur cette page vos propositions, vos remarques. [Vous pouvez également venir transmettre vos remarques à ma permanence de Beaufort-en-Vallée - 71, rue du Maréchal Leclerc]

Vous avez jusqu’au 1er octobre pour participer à cette grande consultation.
Après cette date, une synthèse sera établie. Et je vous proposerai d’en discuter ensemble lors de rencontres de restitution qui se tiendront courant octobre.

Je veux porter votre parole à Paris, lors du Congrès de Novembre qui doit être un Congrès fort dans la vie politique française.

Je soumettrai à l’équipe dirigeante de l’UMP, aux candidats à la Présidence de notre mouvement, notre travail collectif.

Alors, pour construire demain, poursuivons notre engagement ensemble, rassemblons-nous et concentrons-nous sur le seul combat qui vaille, celui qui sert la France, nos valeurs et nos convictions communes.

Soyons nombreux !

Merci à vous de participer à l’écriture de nouvelles pages pour l’UMP.

Que souhaitez-vous pour la France ?

Le député
Derniers tweets