et toujours Notre-Dame-Des-Landes....

Après des années de bataille juridique et judiciaire, la Cour administrative d’appel a récemment donné raison aux porteurs du projet de grand aéroport pour la région Grand-Ouest à Notre Dame des Landes avec la validation, le 14 novembre dernier, des arrêtés préfectoraux permettant le démarrage des travaux.

Malgré une implacabilité évidente de la légalité du projet suite à l’épuisement des recours juridiques contre le futur aéroport, la ZAD sur le terrain du futur aéroport n’est toujours pas évacuée. Cette zone de non-droit qu’occupent des militants altermondialistes est une honte pour le pays et un aveu d’échec pour le gouvernement socialiste dans sa politique de maintien de l’ordre. Le nouveau Premier ministre, Bernard Cazeneuve, semble se positionner dans le même immobilisme que son prédécesseur à Matignon, en déclarant que l’évacuation n’était pas à l’ordre du jour. La peur des risques opérationnels d’une évacuation et l’attente de la décision de la Commission européenne sont autant d’aveux d’échec et d’amateurisme le plus complet au sommet de notre Etat. Cette décision est nécessaire à l’économie de notre région, comme je l’avais déjà déclaré, le 20 février dernier, dans un communiqué de presse au nom du bureau politique des Républicains en Maine-et-Loire. L’évacuation et le démarrage des travaux du futur aéroport de Notre Dame des Landes doivent désormais commencer en vertu du respect de l’Etat de droit, et ce, afin de permettre la poursuite d’un projet économiquement positif pour nos régions de l’Ouest et surtout vital, à l’avenir, pour le développement de grands travaux en France.

Le député
Derniers tweets