Hausse des prix du gaz naturel et gaz de schiste

Alors que la rudesse de l’hiver s’est déposée sur notre pays, les Français doivent pouvoir chauffer leurs habitations de façon décente et à un prix abordable. L’accord de l’OPEP (Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole) début décembre concernant la réduction de la production de pétrole dans le monde va entraîner une hausse du cours de l’or noir, et de facto celui du gaz.

C’est pourquoi la commission de régulation de l’énergie a tablé le 7 décembre dernier sur une augmentation de près de 5% du gaz naturel en France pour l’année 2017. Si cette hausse venait à s’officialiser pour le 1er prochain, le pouvoir d’achat des ménages se trouverait alors gravement impacté !

Pourtant, des solutions existent afin de permettre aux Français de pouvoir subvenir à leurs besoins énergétiques quotidiens. Le gaz de schiste fait partie de ces solutions. En mai 2014, j’avais alerté le gouvernement sur la nécessité de lancer une recherche sur les techniques d’exploitation des gaz de schiste au travers des procédés acceptables pour l’environnement.

Cette proposition, déjà abordée au printemps 2012 mais non reconduite par les gouvernements socialistes, doit être entendue et soutenue durant la campagne présidentielle. La possible exploitation des gaz de schiste sur notre territoire au travers de procédés en accords avec le respect de l’environnement, donnerait, je le pense, aux Français une assise énergétique stable et peu coûteuse pour laquelle le travail et la création d’emplois seront seront massivement positifs.

Le député
Derniers tweets