L’Etat n’aidera pas la MJC de Saumur !

Dès le mois de février dernier, Jean-Charles TAUGOURDEAU avait attiré l’attention du ministre des sports, de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative sur la situation financière de la Fédération française des maisons des jeunes et de la culture mettant en danger le poste de directeur fédéral mis à disposition de la MJC de Saumur.

Malgré ses propos, le 24 janvier 2013, en conclusion des travaux du FONJEP sur l’emploi associatif, indiquant que les subventions versées par l’intermédiaire du FONJEP avaient pour objectif de soutenir la structuration du tissu associatif sur le territoire, la Ministre a fait savoir à Jean-Charles TAUGOURDEAU via une réponse à une question écrite (consultable ici : http://questions.assemblee-nationale.fr/q14/14-18607QE.htm ) que : « Dans un souci d’équité territoriale et de maillage de proximité, la priorité est donnée aux associations faiblement structurées (c’est-à-dire ayant moins de deux salariés et comptant au moins cinq bénévoles actifs par salariés) et mettant en œuvre des actions au niveau infra-cantonal. L’attribution d’une subvention FONJEP à la MJC de Saumur amènerait la direction départementale à supprimer l’aide apportée à l’une des associations locales répondant aux critères présentés ci-dessus.  »

Par sa réponse très politiquement correcte, l’Etat ferme ainsi clairement la porte à une quelconque subvention émanant du FONJEP pour la MJC de Saumur. « Cela est regrettable car la MJC a présenté de beaux projets mais je crois que ce ne sont pas des préoccupations prises en compte par les ministères ! » note Jean-Charles TAUGOURDEAU.

François HOLLANDE avait promis de ré-enchanter le rêve des Français… une chose est sûre, c’est qu’il égratigne celui des élus locaux de sa majorité qui aimeraient sans doute parfois éviter de faire le grand écart entre ce qui se fait à Paris et ce qu’ils doivent expliquer, à contre cœur, en province….

Article mis à jour le 5 septembre après publication de cet article du Courrier de l’Ouest

et de cet article paru dans Ouest-France

Le député
Derniers tweets