Le Mérite agricole à Paul Guyonneau

De gauche à droite, Camille Chupin (le maire), Michel Voisin (député de l’Ain), Paul Guyonneau, Jean-Charles Taugourdeau (député de Maine-et-Loire), et les trois champions du monde de labour Fabien Landré, Yves Thiévon et Freddy Bohr.

Le président national de France Labour a été décoré samedi. Une médaille qui récompense des années au service de la terre.

Profil

C’est une figure du labour qui a été décorée, samedi soir, au Gilard. Paul Guyonneau a reçu la médaille de chevalier du Mérite agricole des mains du député de l’Ain, Michel Voisin.

Né en 1948, Paul Guyonneau, est exploitant agricole depuis 1969 à la suite de son père, Roland. Dès son plus jeune âge, il a travaillé la terre et s’est pris de passion pour les concours de labour à l’image de son père qui, en 1959, organisait les championnats départementaux de labour.

C’est en 1999 que Paul devient trésorier de France Labour, association créée en 1988, afin de sélectionner les compétiteurs français. Il en devient président en 2008, alors que la finale des championnats de France et la sélection pour les internationaux venaient d’être organisées à La Daguenière. Depuis il fait de nombreux déplacements en France et dans le monde pour suivre les compétitions organisées par la WPO (World ploughing organization. NDLR : Organisation mondiale de labour) et France labour pour les sélections françaises.

Cette distinction, c’est son vice-président, Michel Berjaud, qui en a fait la demande. Il rappelle que « toute sa vie, il a respecté la terre. C’est quelque chose qu’il faut continuer d’expliquer aux jeunes ».

Trois champions du monde de labour étaient présents : Fabien Landré (2010, en Nouvelle-Zélande), Yves Thièvon (2012, en Croatie) et Freddy Bohr (2000, au Danemark), ainsi que l’entraîneur de France Labour, Albert Viret.

En conclusion, Paul Guyonneau a remercié ses proches pour leur soutien, précisant avoir appris beaucoup de choses lors de l’organisation des compétitions. Mais l’avenir est lié aux financements. Alors, il n’hésite pas à interpeller le ministre de l’Agriculture lorsqu’il le croise au hasard de ses déplacements.

OUEST FRANCE

Le député
Derniers tweets