« Mon ennemi, c’est la Finance »

Aujourd’hui, la Cour des Comptes a rendu public son rapport annuel sur la situation et les perspectives des finances publiques.

Étrangement ce rapport commence par une bonne nouvelle : en 2015 le déficit public a diminué, modestement (0,4 points de PIB) mais il a diminué.

En revanche si la prévision de déficit pour 2016 est « atteignable », les objectifs de déficit retenus pour la période 2017-2018 supposent « une maîtrise sans précédent des dépenses publique ». Or la Cour relève que de nombreuses décisions récentes risquent de conduire à des dépenses supplémentaires importantes.

Pour parler crûment, c’est l’actuelle tournée de cadeaux préélectoraux qui risque d’avoir des conséquences dramatiques.

En effet la situation de nos finances publiques est sinistrée : notre déficit structurel est supérieur à celui de la quasi-totalité des pays européens et depuis 2010 les dépenses publiques augmentent plus vite que chez la majorité de nos voisins.

Pourtant des efforts ont été faits : la Cour des comptes a relevé que pour la première fois depuis plus de 10 ans les Collectivités Territoriales ont dégagé un solde positif.
La seule attitude irresponsable c’est bien celle du gouvernement. Le soi-disant programme de stabilité qu’il a adopté en avril ne fournit aucune indication sur les réformes envisagées pour réduire la dépense publique !

« Mon ennemi, c’est la finance » disait Monsieur Hollande. Les Finances publiques aussi, semblerait-il.

Le député
Derniers tweets