Présidence Les Républicains : Laurent Wauquiez en Anjou !

Mon discours à l’occasion de sa venue.

Cher Laurent,
Chers Catherine et Stéphane,
Cher Serge,
Chers amis,
Merci Laurent d’avoir accepté mon invitation en Anjou, ici à Beaufort
Merci Serge de nous accueillir sous ces magnifiques Halles où l’on vendait les voiles tissées en chanvre dans la manufacture de Beaufort.

Chers amis, vous êtes venus écouter Laurent Wauquiez, je ne serai donc pas long, mais je tiens à dire à Laurent et à vous rappeler quelques points qui me sont chers en tant que Président de notre Fédération du Maine et Loire.

Nous sommes saturés de convocations à des scrutins internes et externes depuis presque deux ans. Je peux comprendre cette lassitude quand on est simple citoyen, encore qu’à chaque scrutin il s’agisse de choisir ceux qui vont gérer depuis l’Élysée, l’Assemblée, le Sénat et la Région notre cadre de vie quotidienne et construire la France de nos enfants et de nos petits-enfants quand on voit à quelle petite vitesse avancent les infrastructures nationales.
Comprenons la lassitude du citoyen, certes, mais nous et vous, nous sommes là ce soir parce que nous savons que l’abstention, le vote blanc et le bulletin nul ne comptent pas dans l’expression du résultat d’une élection, mais peuvent lourdement inverser le résultat en question. C’est bien ce que nous venons de vivre !
Je vous l’avais écrit au moment de nos élections internes : je veux une fédération du Maine et Loire où l’on puise débattre de tout sans tabou. Pourquoi ? Parce que j’ai toujours pensé qu’un grand parti doit être toujours en éveil, à l’écoute, en mouvement, au contact, ouvert à tous, de tous âges, de toutes origines, de toutes croyances.
Rien n’est figé, tout est mouvement dans la vie.
C’est pourquoi il est important d’avoir un cadre, d’avoir un chef qui veille à ce que le cadre soit bien accroché aux palissades de notre République. Rappelez-vous le Trocadéro avec Nicolas Sarkozy en 2012, des milliers de drapeaux tricolores ! Quelques semaines plus tard, un triste soir de mai, un ou deux drapeaux français à la Bastille mais de nombreux drapeaux étrangers, pour vivre le quinquennat qu’on connait avec un moi président pas normal du tout qui a été plus lui que président.

Au sein de notre parti en mouvement vers sa reconstruction, doivent flotter des millions de drapeaux bleu blanc rouge, toujours en mouvement. À chaque milliseconde, la photo sera plus bleue, ou plus blanche, ou plus rouge. Mais ce qui est sûr, c’est que toutes les photos seront bleu blanc rouge.
C’est ça, Débattre de tout sans tabou ! Et Voyez-vous les drapeaux étrangers sur ces photos ? Non et pourtant il y en a plus, beaucoup plus qu’à la Bastille, c’est ça l’intégration.
C’est je crois la bonne métaphore pour expliquer que la France, pays des droits de l’homme, doit affirmer ses traditions et sa culture pour demeurer à jamais une vraie terre d’accueil et d’intégration.
Cela implique que ceux qui veulent présider aux destinées de la France soient courageux et n’aient d’ambition que pour notre République. Laurent Wauquiez est de ceux-là.
Notre mouvement ouvert à tous, et seulement s’il est ouvert à tous sera la seule alternative crédible au mouvement majoritaire d’aujourd’hui.

Ne confondons pas tabou et ligne rouge. Sans tabou nous nous devons de parler de tout, posément, sereinement, ce qui est important, c’est que nos chefs accrochent le cadre au bon endroit sur les murs de notre république.
Sinon la ligne rouge me ferait tristement penser à une certaine ligne Maginot et à la débâcle qui s’en suivit. Heureusement il y eut le Général de Gaulle.
Pour sourire un peu, ça me rappelle que je suis un rescapé du 18 juin ...2017 et que nous sommes tous des rescapés d’un certain 18 juin...1940.
Oui mes amis en politique il faudrait mieux que certains, de toutes tendances, se prennent moins au sérieux et fassent de la politique plus sérieusement, celle qui est conduite pour rendre le monde meilleur et notre vie quotidienne meilleure.
Chers amis, vous avez été écœurés par les affaires ? Nous aussi ! La justice suit son cours ! Vous ne supportez plus les carriéristes devenus subitement "constructifs" ? Nous non plus !
Vous êtes là ce soir parce que vous croyez en notre droite républicaine, notre droite positive, seule alternative démocratique à la majorité actuelle. Vous constituez le socle sur lequel nous devons pouvoir nous appuyer pour nous reconstruire.
Nous reconstruire : C’est d’abord affirmer nos valeurs fondamentales ou plutôt fondamentalement républicaines par notre amour partagé de la liberté, de l’égalité et de la fraternité !
Ce sont de très belles valeurs à la fois très fortes et tellement fragiles !
En effet, depuis Mitterrand nous avons petit à petit été privés de notre liberté de parole en étant sclérosés par la pensée unique.
Sous prétexte d’égalité on a fini par nous diviser entre français.
Au nom de la fraternité on nous a enfermés dans les communautarismes.
Liberté, égalité, fraternité nous apportent des droits, à l’unique condition qu’on en assume tous individuellement et collectivement les devoirs qu’elles nous imposent.
Ce soir nous participons activement au début de notre reconstruction en venant écouter un candidat à la Présidence des Républicains. Laurent WAUQUIEZ fait le déplacement en Anjou, ici à Beaufort, alors écoutons ses propositions pour reconstruire notre parti.

Le système politico-médiatique l’a classé droite dure, parce qu’il ose dire ce nous aurions toujours dû continuer de dire face à la bien pensance. Mais surtout ce qu’on aurait dû avoir le courage de faire chaque fois que depuis 1986 nous avons conquis l’Assemblée ou l’Élysée ou les deux.
C’est bien à force de dire et de ne pas faire que nous avons fait monter les extrêmes !
Laurent Wauquiez n’est pas dur, nous ne sommes pas durs, il est, nous sommes courageux, nous sommes la droite courageuse. C’est pourquoi je vais laisser Laurent parler de la première de nos valeurs : le travail.
Nous avons le courage de dire, nous aurons le courage de faire.
Soyons toujours nombreux à porter haut et fort nos convictions.
La droite est de retour.

Quelques moments choisis en photos ci-dessous. Plus de photos sur la page Les Républicains Maine et Loire > https://www.facebook.com/pg/republicains.maineetloire/photos/?tab=album&album_id=1474143789333544




Le député
Derniers tweets