TRIBUNE : Les trois "R" qui seuls pourront sauver la droite

Ce grand rassemblement autour de nos valeurs ne pourra se faire qu’avec ceux qui mènent courageusement les combats de notre famille partout en France.

Changeons d’ère !

La droite est au bord du gouffre.

Nos cinq années de paresse intellectuelle issues de la certitude d’un mouvement naturel de balancier politique ont été balayées par la vague du modernisme et du renouvellement.

Ce que nous n’avons pas voulu voir venir, malgré les avertissements nombreux, s’est dramatiquement retourné contre notre famille politique, nos militants, nos territoires.

Et pourtant, jamais notre pays n’a été aussi à droite. Jamais le désir d’autorité, d’ordre, de justice sociale n’a été aussi fort.

Il est temps de faire le travail qui n’a pas été entrepris ces cinq années.

C’est à nous, élus locaux, parlementaires, militants, sympathisants et citoyens qu’il appartient désormais de redéfinir notre mouvement pour le sauver autour de trois principes cardinaux, de trois "R" : Refondation, Rassemblement, République.

Refondation. Refonder le mouvement, c’est renouveler en profondeur les méthodes, les pratiques et la parole publique. C’est aussi retrouver les valeurs qui ont fait la tradition et le succès de notre famille politique depuis nos racines gaullistes jusqu’à Nicolas Sarkozy. Nous voulons une France forte et juste dans laquelle le travail paye plus que l’assistanat. Une France du mérite qui aide celui qui en a besoin et qui sanctionne celui qui triche. Une France qui fait confiance à sa jeunesse parce qu’elle sait que son seul salut passera par elle. Une France façonnée par les territoires ruraux, par son histoire, par sa culture, une France fière d’assumer ses racines. Une France, acteur majeur en Europe et dans le Monde.

Rassemblement. Quand la droite est rassemblée, elle gagne. Quand elle est divisée, elle perd. Le rassemblement n’est pas seulement dans notre ADN, le rassemblement est la condition essentielle de la survie du courant fondateur de la Cinquième République. Mais ce rassemblement impose le respect des sensibilités de chacun dans leurs diversités. Ce ne sont pas les talents qui manquent à la droite, mais c’est la volonté de laisser ces talents s’exprimer qui nous a fait gravement défaut. Ce grand rassemblement autour de nos valeurs ne pourra se faire aujourd’hui et demain qu’avec ceux qui, depuis 2014, mènent courageusement les combats de notre famille partout en France.

République. Les Français ne sont pas condamnés au choix entre perdants et gagnants de la mondialisation, entre les extrémismes de gauche et de droite d’un côté et l’extrême flou de l’autre.

Les Républicains sont les seuls à pouvoir s’adresser à tous les Français, au salarié et au patron, à l’étudiant et au retraité, à l’urbain et au rural, à celui qui arrive comme à celui qui accueille.

La vocation de la droite, c’est d’être l’ascenseur qui amène en haut celui qui pense être condamné au sous-sol.

Cet ascenseur ne pourra être réparé qu’en étant ferme sur les valeurs de notre République : patrie, laïcité, équité, justice, travail, liberté.

Notre responsabilité commune est donc de refonder profondément la droite dans un esprit essentiel de rassemblement afin de défendre notre bien commun : la République. Nos électeurs nous ont fait une dernière fois confiance à l’occasion de ces élections législatives. Nous n’avons pas le droit de les décevoir.

Les signataires de cette tribune :

D. Abad, N. Bassire, T. Bazin, Valérie Beauvais, E. Bonnivard, Jean-Yves Bony, I. Boucard, P. Cordier, M.C. Dalloz, D. Fasquelle, F. Di Filippo, J. Dive, J.P. Door, P.H. Dumont, Cl. de Ganay, M. Herbillon, S. Leclerc, Geneviève Levy, Véronique Louwagie, G. Lurton, E. Maquet, F. Meunier, G. Menuel, F. Pauget, B. Poletti, D. Quentin, R. Reda, Jean-Luc Reitzer, B. Reynes, R. Schellenberger, J.C. Tangourdeau, Guy Teissier, P. Verchere, A. Viala, S. Viry.

Le député
Derniers tweets