Auditions relatives à l’emploi des personnes handicapées

Audition de Mme Anne Baltazar, présidente, M. Didier Eyssartier, directeur général, et M. Stéphane Clavé, directeur de la stratégie et de la prospective de l’Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées (AGEFIPH).
COMMISSION DES AFFAIRES SOCIALES - 14 février 2018

— -

Madame la Présidente, Monsieur,
Si j’ai bien entendu, vous avez parlé de 15 à 16% d’emplois de personnes handicapées dans votre organisme AGEFIPH ? Ça me paraît quand même très peu !
Est-ce que les postes de responsable des associations qui s’occupent des handicapés sont accessibles aux handicapés ?

Je suis heurté par le cloisonnement qui peut y avoir entre les handicapés « pour le public handicapé », les handicapés « pour le privé » … je me dis que finalement, un peu comme dans la formation professionnelle, les organismes préservent leur pré-carré.

Vous avez présenté des statistiques… et je voudrais connaître le nombre d’handicapés proposés à des emplois par Pôle Emploi. Car vous avez dit que finalement le taux d’handicapés dans les entreprises montait mais est-ce que ce chiffre monte par les déclarants déjà en poste ?

Madame la Présidente, vous avez parlé de plan stratégique avec mobilisation unanime de 3 organismes : entreprises – syndicats et associations. Sauf que je pense à un quatrième organisme qui devrait forcément être dedans …. c’est l’administration !

Car la sécurisation des parcours, Madame la présidente, en fait, et j’en ai la preuve nuit à l’embauche ! Je voulais embaucher, il y a 20 ans, un non voyant qui m’était recommandé de toute part… par le préfet…. par la présidente de Poitou Charente… Et au bout de 3/4 mois, il n’était toujours pas embauché ! Parce que les services … etc etc… Je me suis fâché à un moment donné. J’ai dit à mon responsable du personnel de l’embaucher et il est toujours depuis 20 ans dans l’entreprise ! Il va très bien ! Je l’embauche et si ça ne va pas les services viendront me voir et personne n’est jamais venu me voir ! Vous parlez d’accompagnement des parcours…. Voilà un exemple très concret !

Pour conclure, encore donc une question : ne pensez-vous pas qu’après 31 ans de fonctionnement au niveau de l’AGEPHI vous ne devriez-vous pas être dans des propositions carrément plus innovantes plus que dans le constat de tout ce qui ne fonctionne pas ?

Le député
Derniers tweets