Bilan du quinquennat : ma question au gouvernement

Monsieur le Premier ministre,

81 jours nous séparent du résultat de l’élection présidentielle. Il ne vous reste que très peu de temps à la tête de votre gouvernement… mais suffisamment pour dresser le triste bilan des méfaits de ce quinquennat.

Le Président de la République l’a déjà fait, me direz-vous, puisqu’il a décidé de se pas se représenter. Quel talent visionnaire pour lui-même, mais malheureusement après 5 années de manque de vision pour la France !

Vous pourrez toujours argumenter au soir du 7 mai… vous serez comptable de toutes les conséquences des mesures que vous aurez prises, ou que vous n’aurez pas prises, durant ce quinquennat ! Ce ne sera plus à cause de nous comme vous n’avez cessé de le dire pendant 5 ans.

J’ai bien observé comment a fonctionné votre majorité, à géométrie variable en fonction de vos intérêts.

Votre méthode est simple. Vous ne faîtes pas. Vous défaites. Vous ne construisez pas. Vous détruisez. Vous n’adaptez pas, vous déguisez. Vous ne libérez pas. Vous conduisez à plus de dépendance.
Un maître mot en quelque sorte. Le nivellement par le bas ! Sans hauteur de vue.

Nos enfants ont des difficultés en français ? Eh bien, vous réduisez le temps d’apprentissage de notre langue !

Les écoliers ont des difficultés aux examens ? Vous supprimez les notes et le redoublement !

Les entrepreneurs, les agriculteurs, les artisans, les commerçants, les professions libérales se plaignent de la paperasse administrative ? Vous les emprisonnez avec le CICE ou le compte pénibilité !

Les familles de classes moyennes sont en difficultés financières ? Vous supprimez l’universalité des allocations familiales !

Les masques sont tombés, votre objectif était clair : faire du clientélisme et mettre les Français en colère par calculs politiques pour garder le pouvoir.

Finalement, avant de nous quitter, une seule question s’impose, Monsieur le Premier Ministre : aimez-vous vraiment la France ?

Le député
Derniers tweets