Crise de confiance en l’Etat des CCI

Par une question écrite j’ai attiré l’attention de M. le ministre de l’économie, du redressement productif et du numérique sur les inquiétudes exprimées par les chambres de commerce et d’industrie (CCI) lors de leur assemblée générale annuelle.

En effet, elles appréhendent la baisse drastique de leurs ressources prévue par un rapport de l’inspection générale des finances (IGF). Cela vient s’ajouter à une baisse déjà actée de 20 % pour le budget 2014.

Pourtant, le 28 mai 2013, le Premier ministre signait avec le réseau des CCI de France un Pacte de confiance.

Ce pacte devait permettre à celles-ci d’envisager l’avenir plus sereinement, tout en participant à l’effort de redressement des finances publiques, auquel elles sont prêtes à contribuer.

D’ailleurs, des synergies pourraient être trouvées avec les autres réseaux existants comme les chambres de métiers et de l’artisanat ou les chambres d’agriculture. Cependant, elles menacent aujourd’hui de cesser toute collaboration avec l’État, la confiance s’étant rompue.

Or ces chambres de commerce sont indispensables pour aider les créateurs de richesses sur l’ensemble des territoires de notre pays.

Elles sont aussi un acteur majeur de la formation, outil nécessaire à la qualification de nombreux jeunes pour entrer dans le monde du travail.

Je lui ai donc demandé de bien vouloir m’indiquer les mesures qu’il compte prendre pour veiller à une meilleure reconnaissance de leur rôle et pour rétablir une saine coopération avec l’État.

Suivre la réponse du gouvernement ici

Le député
Derniers tweets