Commission des Affaires Economiques - Proposition de loi relative à l’application du principe de précaution défini par la Charte de l’environnement aux risques résultant des ondes électromagnétiques

Intervention en commission des affaires économiques au sujet de l’examen de la proposition de loi Madame Laurence ABEILLE (EELV) relative à l’application du principe de précaution défini par la Charte de l’environnement aux risques résultant des ondes électromagnétiques :

M. Jean-Charles Taugourdeau. Attention aux excès de dogme ! Le combat des écologistes en faveur de la décroissance économique se fait parfois à terrain découvert, comme à Notre-Dame des Landes, ou de façon plus discrète à travers l’action des associations de sauvegarde, d’ailleurs d’un peu tout, dans les commissions d’hygiène des préfectures.

La concertation que vous évoquez, madame la rapporteure, consiste à appliquer votre concept de démocratie horizontale, selon lequel tout le monde s’accorde avec tout le monde, à commencer par celui qui n’est d’accord avec personne ! Cette démocratie-là, le principe de précaution ne l’implique nullement.

Qu’allons-nous donc faire de nos téléphones mobiles, de nos IRM, de nos scanners, de nos lecteurs de code barre, de nos ampoules à basse tension ? Notre collègue André Chassaigne, que nous savons plein de bon sens, vient sans doute de changer de parti politique car je vois mal l’avenir du sans fil chez PSA ou chez Renault. La voiture à moteur étant dangereuse, ne faut-il pas interdire la circulation automobile et supprimer l’industrie qui l’alimente ? Le temps serait-il venu de redouter les dangers du champ magnétique terrestre comme on craint le réchauffement climatique ?

Je salue donc le bon sens de notre président et les bonnes ondes propagées par ses propos liminaires. On peut faire valoir à nos concitoyens ce qu’apporteraient davantage d’antennes moins puissantes, d’autant plus facilement que ceux des milieux ruraux sont très défavorisés à cet égard. J’aimerais d’ailleurs connaître la proportion des 100 000 antennes mentionnées par notre rapporteure qui est installée dans nos campagnes...

Au nom même du principe de précaution, il est urgent de revoir le texte de cette proposition de loi.

Lire la totalité du compte rendu ici

Le député
Derniers tweets