Des députés veulent interdire aux médias de diffuser le nom et la photo des terroristes

Les médias relatent l’initiative de mon collègue Aurélien PRADIE que je soutiens et ai cosigné.

JCT

— 

Publié par Fabrice Valéry le 05/04/2018

Quelques jours après les attaques de Trèbes et Carcassonne, le député Les Républicains du Lot Aurélien Pradié est à l’origine d’une proposition de loi interdisant aux médias de publier les noms et les photos des auteurs d’acte de terrorisme pendant 5 ans.

« La lutte contre le terrorisme est aussi une guerre des images » expliquent les députés signataires de la proposition de loi déposée par Aurélien Pradié, député LR du Lot. C’est à ce titre que cette proposition de loi veut interdire aux médias (et par extension à tout citoyen) de diffuser pendant 5 ans les noms, prénoms et photos du visage de terroristes ayant commis un attentat sur le sol français. Une proposition de loi qui intervient quelques jours après l’attentat de Carcassonne et de Trèbes perpétré par Radouane Lakdim.

« Cette proposition de loi contribuera à donner à notre démocratie une arme supplémentaire pour combattre nos ennemis » écrivent les députés signataires (voir liste complète en pied de cet article, parmi lesquels une majorité de députés LR et quelques députés LREM, dont l’Héraultais Patrick Vignal ou encore Cédric Villani).

Le non-respect de cette interdiction, selon l’article 4 de cette proposition de loi, entraînerait, si elle était votée, « des mesures de blocages immédiates de la diffusion et une peine d’amende de 45 000 euros d’amende assortie d’un an de prison avec sursis pour l’auteur ou le responsable de la publication ».

Si cette proposition peut répondre à un souci de « guerre des images » et éviter, comme l’écrivent les députés signataires, que les terroristes deviennent des « héros du fanatisme« , elle a cependant une principale limite : outre le fait que la liberté de la presse peut ainsi être remise en question (certains médias ayant d’ailleurs déjà décidé en conscience de ne pas diffuser la photo des terroristes), la diffusion d’informations ne connaît désormais pas de frontières. Ainsi, ce que l’on interdirait aux médias français serait accessible, sur internet notamment, sur les médias étrangers.

L’information ne serait donc pas totalement occultée ni inaccessible. C’est d’ailleurs déjà le cas lors des soirées électorales : la loi interdit la diffusion des résultats par les médias en France avant 20 heures et pourtant, à chaque scrutin, on les trouve partout sur les sites des journaux francophones, notamment suisses et belges.

La liste des députés LR et LREM signataires  : Aurélien Pradié, Ian Boucard, Pierre-Henri Dumont, Jean-François Parigi, Jacques Cattin, Thibault Bazin, Sophie Beadouin-Hubière, Alain Ramadier, Michel Herbillon, Veronique Louwagie, Jean-PIerre Door, Paul Chrsitophe, Patrick Vignal, Eric Pauget, Jean-Marie Fievet, Syéphane Viry, Stéphane Demilly, Robin Réda, Isabelle Valentin, Cédric Villani, Brigitte Kuster, Damien Abad, Nathalie Bassire, Jean-Charles Taugourdeau, Emmanuelle Anthoine, Constance Le Grip, Raphaël Schellenberger.

Le député
Derniers tweets