Grèce : pourquoi ai-je décidé de ne pas participer au vote ?

Je ne crois pas en la volonté réelle du premier ministre grec d’honorer l’accord qui a été accepté.
J’émets également de sérieuses réserves quant à la volonté du peuple grec à respecter l’application de cet accord à l’inverse de leurs choix initiaux. Enfin mes craintes concernent la capacité même de l’Etat grec à rembourser sa dette dans les délais impartis.

Ce vote n’était qu’une manœuvre pour faire remonter le Président dans les sondages, la campagne 2017 a pris le pas sur la volonté de réellement venir en aide à la Grèce.
Je déplore la divergence de vue qui existe entre l’Allemagne et la France alors que nos deux nations ont besoin plus que jamais d’être soudées pour assurer l’avenir de l’Europe et la paix en Europe.

Le fait pour la France de vouloir garder la Grèce au sein de l’union est compréhensible par tout européen. Mais coûte que coûte certainement pas. Car il est indispensable que la Grèce apporte rapidement des résultats, nous ne pouvons apporter des aides à un pays sans contreparties et garanties, c’est notamment sur ce point que la France doit faire front commun avec l’Allemagne. Mais là, notre gouvernement est sûrement moins à l’aise compte tenu du fait d’être lui-même pris en défaut à exiger des réformes que lui-même n’entreprend pas en France.

J’espère que l’avenir me donnera tort et que l’accord qui vient d’être accepté portera ses fruits. J’aimerais cependant que le gouvernement actuel s’occupe avec autant d’empressement et d’empathie de nos entrepreneurs qui, chaque jour, s’asphyxient un peu plus.S’il est vrai que quelques-uns créent encore de la valeur ajoutée, il est tout aussi vrai et regrettable que l’immense majorité d’entre eux s’appauvrissent chaque jour davantage.

Face à une telle réalité, j’aurais préféré qu’avant de voter un accord sur la dette de la Grèce, on vote un aménagement de la dette de nos entrepreneurs puisque ce sont eux, au premier niveau, qui vont devoir créer de la valeur ajoutée pour financer les effacements faits à la Grèce.

Le député
Derniers tweets