Hamon a-t-il raison de vouloir limiter les dividendes des entreprises ?

L'Express
Extrait d’un article paru sur l’Express.fr

Une idée qui ne séduit pas vraiment l’un des rares chefs d’entreprise de l’ Assemblée nationale le député UMP du Maine-et-Loire, Jean-Charles Taugourdeau. "Je ne suis pas favorable à ce que l’on contraigne davantage les entreprises. Un pacte de confiance, ça ne s’achète pas. Une entreprise, elle est là pour faire du business. Et plus l’on met de freins à la création d’activité, moins on crée d’emplois".

Le député est d’ailleurs davantage partisan d’un système "à la carte" où le patron s’engagerait à rembourser une partie des aides quil a reçues pour son entreprise lors de chaque versement de dividendes par exemple. "Je vais proposer une proposition de loi en ce sens. L’idée c’est que les actionnaires remettent au pot une partie des aides qu’ils ont touchées. Aujourd’hui, l’Etat et les collectivités ne récupèrent rien sur ce qu’ils donnent aux entreprises", déplore Jean Charles Taugourdeau.

Autre limite soulevée par le député de l’opposition, le risque sur la compétitivité. "Dans un économie mondialisée comme la nôtre, si les entreprises du Cac40 ne distribuent plus de dividendes à leurs actionnaires, la France risque de se marginaliser".

Le député
Derniers tweets