L’accord national interprofessionnel est un piège !

En tant que rare chef d’entreprise siégeant à l’Assemblée nationale, j’accueille avec un grand scepticisme l’accord sur l’emploi qui a été conclu le 11 janvier dernier entre plusieurs syndicats, qui sera présenté en Conseil des ministres ce mercredi et qui sera prochainement débattu à l’Assemblée nationale.

Cet accord sur l’emploi qu’on tente de nous présenter comme "historique" n’a rien de révolutionnaire. Plus encore, c’est un accord de convenance qui ne changera absolument pas la donne pour la compétitivité de nos entreprises.

La vraie révolution aurait été de mettre le travail et les entreprises au coeur de cet accord afin de leur donner de l’oxygène, créateur de travail donc d’emplois. Cet accord va faire peser de nouvelles contraintes sur nos petites et moyennes entreprises.

Rien ne changera pour nos entreprises qui auront toujours autant de mal à être attractives car pour être compétitif, l’impérieuse nécessité est de libérer le travail. En France il est plus compliqué de travailler que de ne rien faire.

Encore une fois, François Hollande manipule avec cynisme les Français et tente d’instrumentaliser les partenaires sociaux.

Comment la France peut redevenir compétitive et attractive alors que le Chef de l’Etat annonce qu’il interdira les licenciements dans les entreprises « rentables » ?

François Hollande veut faire de cet accord son « BOUCLIER SOCIAL » et se retranchera derrière à chaque tentative d’évolution favorable au travail et aux entreprises.

En tant que parlementaire, je dénoncerai point par point l’ensemble des incohérences de cet accord qui va piéger les travailleurs et les entrepreneurs français car aucun emploi ne résistera à la destruction quotidienne du travail.

Réveillez-vous Mesdames et Messieurs les responsables syndicaux, le pouvoir vous manipule !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Le député
Derniers tweets