Loi Travail : le rideau tombe

Une nouvelle fois (3ème fois !), la semaine dernière, Manuel Valls a utilisé l’article 49-3 pour faire passer en force la loi travail.
Dans l’après-midi de jeudi donc... le texte a été définitivement adopté, même si aucun vote n’a eu lieu !

Nous sommes donc au terme de 154 jours de conflit à l’Assemblée et dans la rue. Les manifestations liées à cette loi ont abouti à pas moins de 896 gardes à vues, plusieurs dizaines de blessés et 32 peines de prison ferme.

Sans compter les pénuries d’essence, les blocages, les perturbations dans les transports publics et les millions d’euros de pertes financières.

Et tout ça pour quoi ?

Tous les éléments susceptibles de faire une vraie différence ont étés retirés du texte. Le plafonnement des indemnités aux prud’hommes : disparu ! Le référendum d’entreprise à l’initiative de l’employeur : oublié !

En revanche, les heures de délégation syndicale vont être augmentées, elles ! C’est ainsi que l’on renforce la présence syndicale dans les petites entreprises... Les syndicats peuvent avoir certains mérites mais une chose est sure ils n’ont jamais créé d’emploi !!

Au final, cette loi n’aura probablement que bien peu d’impact sur la situation déconomique en France. En revanche elle aura grandement contribué à saborder le gouvernement et la présidence de Mr Hollande. C’est sans doute son seul mérite.

Le député
Derniers tweets