Ma question au gouvernement sur le vivre à la campagne

Monsieur le Président,

Chers collègues,

M. le Premier Ministre, je vais vous offrir cet objet, c’est un attrape-rêves.

Je vous recommande d’en accrocher partout autour de Matignon et surtout autour de l’Elysée, pour enfin écouter les rêves des Français !

Car « Moi Président » et vous-même, vous vous êtes trompés dans la panoplie des outils pour " ré-enchanter le rêve ! ".

C’est un cauchemar, que dis-je, des cauchemars que vous faites vivre à 64 millions de Français tous les jours et particulièrement dans les campagnes.

N’entendez vous pas ? Les vétérinaires ? les entreprises ? les transports de santé ? Les artisans ? Les métiers d’art ? Les cavaliers ? Les agriculteurs ? Les auto entrepreneurs ? Les commerçants ? Les transporteurs ? Les policiers ? Les gendarmes et les militaires qui souffrent mais qui sont tenus, eux, au silence.

Vous ruinez les Français et vous les divisez.

POUR LA VILLE NOS MOYENS, POUR LA CAMPAGNE VOS DETTES.

Nous voulons avoir le choix de vivre et travailler à la campagne et pas juste mourir au fond des bois !

Je n’ose même pas évoquer les rythmes scolaires qui apparemment ne changent pas le rythme des grèves mais qui vont éliminer les petites écoles dans les communes qui ne pourront pas financer et organiser le périscolaire.

Le vote contestataire, partout en France et en milieu rural, n’est pas le signe d’une montée du racisme mais celui d’un ras le bol des inégalités et des injustices sociales et fiscales. La révolte gronde dans nos campagnes, dans nos régions.

Cessez de diviser les Français ! Ceux qui grondent aiment la France !

Alors quand allez-vous cesser de mentir aux Français ?

Quand allez-vous chasser nos cauchemars ?

Quand allez-vous avoir le courage d’enrayer cette chienlit puisque, paraît-il, rien ne vous impressionne ?

Quand allez-vous enfin ré-enchanter les rêves des Français ?

Le député
Derniers tweets