Ma question écrite sur le projet de fermeture du site de l’INAO Angers

M. Jean-Charles Taugourdeau attire l’attention de M. le ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt sur les difficultés susceptibles de naître en cas de fermeture du site angevin de l’Institut national des appellations d’origine contrôlée.

INAO - appellations - originesTexte de la question, déposé le 25 Juin 2013

M. Jean-Charles Taugourdeau attire l’attention de M. le ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt sur les difficultés susceptibles de naître en cas de fermeture du site angevin de l’Institut national des appellations d’origine contrôlée. Ce site, quatrième au niveau national en termes d’effectifs, constitue un enjeu important pour les professionnels du Val de Loire. Cette région, berceau de grandes traditions agricoles, est aujourd’hui l’un des piliers de notre politique agricole et recense à elle seule une partie importante des labels d’origines contrôlés français. L’INAO, chargé pour l’essentiel de promouvoir, en France et à l’étranger, les différents concepts d’identification et de qualité, se trouverait handicapé par l’absence d’un site référent dans une région aussi stratégique que le Val de Loire. Les professionnels locaux, se trouveraient, en outre, dépourvus d’un pôle d’information et de gestion important, sans accès direct aux structures leur permettant d’acquérir leurs identifications et contraints de faire suivre leurs demandes par des personnes plus éloignées de leurs intérêts. Il lui demande donc de quelle manière il envisage de pallier ces difficultés afin d’assurer la promotion des indentifications d’origine sur tout le territoire.

Le député
Derniers tweets