Notre Dame des Landes : Monsieur le Premier Ministre, rétablirez-vous l’état de droit en faisant d’abord évacuer la Zone ?

Monsieur le Premier ministre,

Je le sais : vous êtes assurément attaché à la démocratie et à l’état de droit.

Je vais vous mettre très à l’aise ! Le projet de Notre Dame des Landes a vu défiler plusieurs exécutifs de droite comme de gauche…Ce dossier n’est d’ailleurs ni de droite ni de gauche !

L’État a lâché ses élus régionaux, départementaux et municipaux de gauche comme de droite !

Cette accumulation d’imprévoyances, d’erreurs de calculs politiciens et pire de non-choix ont amené l’État à l’état de non droit.
Les ZAD (zones d’aménagement différé) sont devenues illégalement des ZAD (zones à défendre) !

Tout ceci a contribué à générer un ras le bol de la politique chez les Français. Et Emmanuel Macron, alors candidat, n’a pas ménagé sa peine pour exploiter ce ras le bol !

Il s’est engagé publiquement sur ce dossier comme aucun autre candidat. Le 6 avril dernier, il s’engage à « faire respecter le vote et faire cet aéroport » !

Alors candidat, Emmanuel Macron s’est prononcé en faveur du projet !

Il avait même ajouté : « Je crois au dialogue. Je pense qu’on peut les apaiser en six mois. Et si je n’y arrive pas, je prendrai mes responsabilités et je ferai évacuer la zone ».

Le message était limpide ! Le dossier NDDL est ainsi devenu un symbole plus qu’un projet de nouvel aéroport.

Ce projet peut se résumer à deux questions :
Peut-on tolérer des zones de non droit dans la République ?

Le projet qui date de 50 ans est-il encore pertinent ou à réviser techniquement ?
Votre problème, Monsieur le Premier Ministre, est : dans quel ordre traiter les deux questions ?

Mais vous n’avez pas vraiment le choix, il vous faut faire ce que vos prédécesseurs n’ont pas osé faire !

Monsieur le Premier Ministre, rétablirez-vous l’état de droit en faisant d’abord évacuer la Zone alors que les « zadistes » ont déjà le projet d’en faire un deuxième Larzac ?

Le député
Derniers tweets