Des maires qui se parlent en un endroit peu commun !

Alors que la réforme territoriale est d’actualité, voici une démarche peu commune (sans jeu de mots) réalisée ces jours derniers.

Le 1er avril 1915, le législateur mettait en place l’obligation pour les maires de se retrouver une fois par an, tout en restant chacun sur sa commune. Une rencontre symbolique qui montrait aux habitants qu’entre maires voisins le dialogue existait.

Au fil du temps, les brigades de gendarmerie en firent autant le même jour pour apporter le même message. Cette pratique disparut quelques années plus tard et plus personne n’en entendit parler …

Un siècle plus tard, et suite à cette découverte dans les archives communales, les maires de Cuon, Le Guédeniau, La Lande-Chasles et Jumelles ont décidé d’en faire de nouveau écho !

Un carrefour existe en effet où ces quatre communes sont jointes, au lieu dit « les trois châtaigniers ».

Pour l’anecdote, ce croisement est également la limite entre les communautés de communes de Baugé et Loire-Longué, avec deux brigades de gendarmerie différentes. Enfin, le hasard fait bien les choses puisque la parité est respectée, avec deux maires hommes et deux maires femmes.

Mr Bruno Lemoine (Cuon), Mme Josiane Jouis (Le Guédeniau), Mr Jean-Christophe Rouxel (La Lande-Chasles), et Mme Maud Abbott (Maire déléguée - Jumelles) se sont retrouvés cette semaine à ce carrefour, sous un soleil radieux.

Les gendarmes étaient également présents. Depuis les dernières élections municipales, tous ont déjà eu l’occasion de se retrouver plusieurs fois. Cette rencontre n’a fait que confirmer le dialogue existant.

Rendez-vous peut-être l’année prochaine !

Le député
Derniers tweets