Evolution du territoire intercommunal

Le courrier de l’Ouest se fait aujourd’hui l’écho de mon interview au sujet de mon souhait de commune nouvelle pour notre territoire. Et comme il semble malheureusement compromis pour l’instant que cela puisse se faire avec nos 7 communes de Beaufort en Anjou, je pense qu’il est incontournable que nous transformions le pôle Beaufort-Gée-Mazé en commune nouvelle. Un minimum de 12000 habitants permettra de maintenir le maximum des services actuels rendus au quotidien en limitant l’éclatement de notre bassin de vie. Cela donnera aussi la possibilité à Fontaine-Milon de choisir avec qui mutualiser. Et cela redonnera des perspectives à nos agents municipaux et communautaires ( je rappelle en effet que la Comcom disparaît au 31/12/2016 fondue dans une plus grande intercommunalité qui n’aura pas le même rôle que Beaufort en Anjou).

Depuis plusieurs mois maintenant, j’ai rencontré un certain nombre d’élus mais également de nombreux habitants lors de réunions publiques que j’ai organisées à Beaufort-en-Vallée afin de leur faire partager ma vision du territoire à venir.

Par cet entretien, j’ai tenu à rappeler que je crois en un véritable projet de territoire. Et que ce grand projet est un vrai sujet d’avenir qui dépasse largement les questions (voire les polémiques) politiciennes.

Mon action politique est guidée depuis le début de mon engagement par de vraies convictions au service de tous et dans l’intérêt général. Ce projet d’intercommunalité mérite bien plus qu’une polémique entre élus sur une question de gouvernance.

Je crois véritablement que l’institution communale est économiquement et financièrement très pénalisée et que c’est de notre responsabilité d’élus locaux d’assurer les meilleurs services à la population partout dans nos communes, dans nos campagnes en faisant les réformes structurelles les mieux adaptées.

La naissance d’une commune nouvelle permettrait la réalisation de grands projets dans l’intérêt de notre territoire et de ses habitants. Ensemble nous pouvons construire un territoire d’avenir pour nos enfants. J’en suis convaincu.

Lu dans le courrier de l’Ouest le 02 avril 2015

Le député
Derniers tweets