PACTE : Non à la privatisation d’ADP !

Ce mercredi a débuté dans l’hémicycle, l’examen en nouvelle lecture du projet de loi dit PACTE qui a trait "en théorie" aux entreprises, plus exactement à leur croissance et leur transformation.

Or, ce texte comporte des mesures tout à fait disparates et parmi celles-ci les privatisations d’ADP et de la FDJ !

Déjà en commission spéciale la semaine dernière, je me suis opposé fortement à cette privatisation (VOIR ICI).
Ma détermination était donc entière cette semaine de rappeller au gouvernement combien il commet une grossière erreur en soldant ADP !

J’ai également rappelé dans l’hémicycle que je trouvais inacceptable que le vote sur l’ensemble du texte s’effectue à l’issue du passage en revue de la totalité du projet de loi… c’est-à-dire très certainement … en pleine nuit…dans les prochaines heures... à quelques députés présents… sans publicité des votes…

Il est totalement incompréhensible que la question d’un scrutin solennel ne se soit absolument pas posée en conférence des Présidents !

Comment peut-on envisager que de telles privatisations ne soient pas votées au grand jour lorsque l’on connaît les conséquences de ces décisions ?

A titre personnel, je le redis : je suis totalement CONTRE ces privatisations qui s’assimilent clairement plus à une transmission entre amis qu’à des privatisations utiles à nos finances publiques !

J’ai donc voté pour la motion de rejet ce mercredi (Analyse du vote ici) et ai rappelé jeudi mes arguments lors d’une intervention sur l’article 44 du projet de loi :

Mercredi, à la rencontre des salariés d’ADP :

Le député
Derniers tweets