Un congrès... inutile ?

J’étais, ce lundi, comme la plupart de mes collègues, à Versailles au congrès pour le discours du Président de la République.

La volonté du chef de l’Etat était claire : justifier de sa politique devant les élus de la nation mais aussi devant les Français. Une opération séduction donc dans un contexte où les Français commencent à être en proie au doute sur la cohérence et l’impact de l’action gouvernementale.

Sur la forme, tout était comme à l’accoutumée millimétré : à la fois lyrique et grandiloquent… Mais sur la fond ? En dehors d’un discours de politique générale qui compile les diverses opérations de communication menées depuis un an, qu’a-t-on appris ? Malheureusement rien ! Où le Président de la République veut -il véritablement aller ? Comment compte-t-il s’y prendre concrètement en dehors de quelques annonces d’ordre très matériel ?

En vérité, Emmanuel Macron a une nouvelle fois balayé tous les sujets et établi un diagnostic (la plupart du temps partagé par tous) mais ne donne jamais de cap précis et rigoureux pour remettre notre pays sur les rails.

1 an après, finalement la situation n’a pas grandement changé. Pas de mesures fortes mais plutôt une succession de mesures inachevées ou non abouties qui se suivent. C’est sans doute tout le problème du « en même temps », qui certes possède de remarquables avantages politiciens en brouillant les pistes et les repères mais qui dénote surtout d’une totale absence de colonne vertébrale politique avec une trajectoire stable et claire.

Le monde est confronté à de nouveaux défis. L’économie mondialisée est ébranlée. L’Union européenne et la France n’y échappent pas. La France a besoin d’un grand coup d’accélérateur ! Il faut nous y mettre !

Le député
Derniers tweets